«

»

Nov 26

A SAVOIR

 

La loi Evin du 31 décembre 1989 prévoit le maintien de la complémentaire santé collective pour les salariés sortants de l’entreprise.

Ils peuvent ainsi continuer à être remboursés ou indemnisés des frais relatifs à une maladie, une maternité ou un accident, et ce, sans condition de durée (article 4 de la Loi).

Ce maintien de garanties s’applique :

-aux salariés qui quittent l’entreprise pour une raison indépendante de leur volonté : incapacité de travail, invalidité, départ en retraite ou licenciement.

-aux ayants-droit du salarié décédé (pour une durée minimum de 12 mois).

Les salariés sortants ont 6 mois pour demander à leur assureur le maintien de leurs garanties en santé à compter de la fin de la période pendant laquelle ils bénéficient de la portabilité.

S’ils sont directement partis à la retraite, ils ont 6 mois à compter de la cessation de leur contrat de travail.

 

 

 

L’employeur a l’obligation d’affilier lui-même ses salariés à un régime de retraite complémentaire. C’est ce qu’a rappelé la Cour de cassation le 16 mai 2018.

Dans le cadre du système de contrôle des passeports intitulé « Passage automatisé rapide aux frontières extérieures » (Parafe), les aéroports de Paris-Charles-de-Gaulle, de Paris-Orly et de Nice viennent de mettre en place un dispositif de reconnaissance faciale avec l’installation de nouveaux sas où les visages des passagers sont scannés afin d’être comparés à la photo de leur passeport.

La question : « Je dois effectuer un tour d’Europe en voiture cet été. Mon permis de conduire français est-il valable partout ? » La réponse de Service-public.fr : « Si vous possédez un permis de conduire français valide, vous pouvez circuler dans tous les pays de l’Espace économique européen (EEE). Il en est de même si vous avez obtenu votre permis français en échange d’un permis non européen. »

Alors qu’une impureté a été décelée dans certains médicaments à base de valsartan et de valsartan/hydrochlorothiazide utilisés en cas d’insuffisance cardiaque, d’hypertension artérielle et de post infarctus du myocarde récent, les laboratoires concernés ont décidé de procéder au rappel des lots potentiellement affectés par ce défaut.

Prévue par la loi de modernisation du système de santé, la pratique avancée pour la profession infirmière est maintenant précisée avec la publication au Journal officiel le 19 juillet 2018 du décret relatif à son exercice. Les premières formations débutent en septembre.

Face aux très fortes hausses des températures en cette période estivale, quelques gestes simples sont à adopter en prévention du « coup de chaleur ».

Comme chaque année, le niveau de veille saisonnière du Plan national d’alerte canicule a été enclenché depuis le 1er juin. Pour 2018, il restera applicable jusqu’au 15 septembre. En cas de chaleur tardive, la veille saisonnière pourra être prolongée après cette date.

Les recommandations à suivre en cas de fortes chaleurs

Pour prévenir les dangers liés aux fortes chaleurs, il est recommandé de :

– fermer les volets et les fenêtres le jour et les ouvrir la nuit ;

– dans la mesure du possible, rester chez soi aux heures les plus chaudes dans une pièce rafraîchie ou se rendre au moins deux heures dans un endroit climatisé ou un lieu ombragé ;

– porter des vêtements légers et de couleur claire ;

– s’humidifier régulièrement avec un brumisateur ou une douche ;

– boire et manger régulièrement pour garder les sels minéraux.

Il est rappelé que les sportifs, les travailleurs manuels exposés à la chaleur, les nourrissons, les personnes âgées ou atteintes d’un handicap, d’une maladie chronique ou dépendantes sont particulièrement sensibles aux coups de chaleur.

La dénutrition, l’obésité, la consommation d’alcool ou de drogue, la pollution atmosphérique ou un habitat mal adapté à la chaleur augmentent le risque de problème de santé en relation avec les fortes températures. La prise de certains médicaments peut interférer avec l’adaptation de l’organisme à la chaleur. En cas d’urgence, il est aussi possible de contacter le SAMU (Service d’aide médicale urgente) ou les pompiers.                                                       « Informations à lire sur Le Patrticulier »

Il est parfois difficile de préserver la fraîcheur de son logement en période de forte chaleur. Volets, aération, plantations végétales, climatisation … L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) vous propose  également des solutions et vous aide à adopter les bons comportements pour passer l’été au frais.